ÔH TOULOUSE !

 

Le 20 juin dernier, Jean-Sebastien Pétry, l’un des plus anciens salariés des Burgers de Papa (et oui 5 ans de bons et loyaux services ce n’est pas rien), ouvrait son restaurant dans l’enceinte du centre commercial Toulouse Roques.

Pour marquer le coup, nous avons décidé de nous entretenir avec lui pour en apprendre d’avantages sur son parcours :

 

 

 

Que faisais-tu avant de rejoindre Papa ?
– Avant de rejoindre Papa, je faisais de l’animation et j’étais étudiant en physique. Je suis rentré chez Papa car je continuais mes études sur Lyon et mon père était le boulanger à l’époque. J’ai donc été voir Yves pour lui demander un contrat de 18H afin de financer mes études.

 

Passer de salarié à franchisé, avantage ou inconvénient ?
– Passer de salarié à franchisé, c’est un gros avantage quand on a travaillé chez Papa depuis 5 ans et demi, surtout avec le poste que j’occupais. En effet, je faisais les ouvertures des autres franchisés. La prochaine étape de mon parcours était donc tout naturellement de passer de l’autre coté.

 

Qu’est-ce qui t’as motivé à devenir créateur d’entreprise ?
– Ce qui m’a motivé c’est d’avoir toujours vu mon père chef d’entreprise et surtout le développement de Yves avec les Burgers de Papa. J’ai toujours partagé les valeurs de l’enseigne et maintenant je les transmets comme on l’a fait pour moi par le passé.

 

Comment Papa a-t-il réussi à te séduire ?
– Comme je le précise plus haut, j’ai toujours partagé les valeurs familiales des Burgers de Papa, elles m’ont permis d’évoluer et de grandir. Je me sentais comme à la maison. Je suis rentré équipier polyvalent et par la suite j’ai arrêté mes études pour devenir manager, on m’a ensuite permis de devenir formateur réseau, et aujourd’hui franchisé. C’est donc comme ça que papa m’a séduit.

 

Comment imagines-tu cette nouvelle aventure ?
– J’espère continuer à me développer et surtout continuer à faire grandir l’enseigne aux cotés de mon associé, qui se trouve être mon meilleur ami depuis plus de 10 ans maintenant, et qui m’a suivis dans cette folle aventure. Nous allons tout faire pour faire parler de Papa et faire découvrir nos burgers à toute la région Toulousaine, surtout dans le cœur de ville qui nous a séduit depuis le premier jour.

 

Quel est ton état d’esprit après ces premiers jours d’ouverture ?
– Je suis excité par cette ouverture. Je vis un rêve éveillé et c’est pour moi le début d’une nouvelle aventure. J’espère aller le plus loin possible et je suis déterminé à pérenniser les valeurs de Papa qui sont également ma philosophie de vie.

 

Troquer les grattons pour le granit rose… Pourquoi Toulouse ?
– Toulouse, pour son soleil, son accent, sa joie de vivre et son atmosphère rayonnante. Sa géolocalisation est similaire à Lyon. Près de la mer, de la montagne pour une qualité de vie agréable.

 

Un grand merci à Jean-Sébastien et longue vie au restaurant de Toulouse Roques, Papa est très fier !

*A consommer sans modération, nous ne sommes qu’amour & burgers